A propos de la réunion annuelle 2018

Chaque année, une fois que tout est prêt pour accueillir chercheurs et donateurs, nous ne pouvons nous empêcher de nous inquiéter « Viendront-ils ? Seront-ils satisfaits ? Saurons-nous répondre à leurs attentes ? »
Cette année n’a pas fait exception. Nous avions à cœur de vous rendre compte de l’avancement des travaux de recherche en cours et du travail de l’année écoulée, les deux allant de pair puisque nos levées de fonds sont toujours intégralement reversées aux équipes soutenues.

Mercredi et jeudi ont été consacrés aux présentations scientifiques et à une réflexion sur le lien entre l’incidence biomécanique et les autres pistes de recherche.

Vendredi, nous vous avons accueillis à l’Institut de France. Au programme :

  • L’avancement des travaux de recherche, par le Professeur Pierre Hardouin

  • la présentation des Lauréats 2018 

Professeur Elazar Zelzer, Israel

La scoliose idiopathique est une maladie neuromusculaire causée par un dysfonctionnement des circuits proprioceptifs

Nous recevons en permanence des informations sur la position de notre corps dans l’espace (proprioception) grâce à des récepteurs spécifiques. Une hypothèse pour expliquer la survenue d’une scoliose, est qu’une perturbation du circuit proprioceptif entraînerait une asymétrie des muscles de la colonne vertébrale, causant ainsi la déformation vertébrale.

Professeur Patrick Edery

Étude du rôle des cils dans la scoliose idiopathique: de l’homme au poisson-zèbre, et du poisson à l’homme

Ce projet visera à étudier à l’aide de deux modèles poisson-zèbre l’hypothèse selon laquelle l’altération de la circulation du liquide céphalo-rachidien en lien avec un défaut de la fonction ciliaire dans le système nerveux central participe à l’étiologie de la maladie.

  • un retour sur l’année de la Fondation

Les commentaires sont fermés.